Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Sébastien Morgan

La nouvelle de la semaine est le nombre impressionnant de critiques positives de la Flèche du Scythe, célébrant la nouvelle édition du livre. Ci-dessous, le copier coller de Régis, chroniqueur pro, qui me fait l'honneur de me comparer à Robert Silverberg :-).  La chronique est parue dans "Sens Critique", "Babelio", "Amazon" et "BookNode". Je vous posterai petit à petit, les chroniques au fur et à mesure de leur arrivée :

"Voilà un livre qui tien à la fois du roman historique, du fantastique, de la fantasy et de l'uchronie . On pourrait craindre un mélange indigeste tant cette mixture est difficile. Robert Silverberg, ou Michel Pagel avaient relevé ce défi avec brio.
Mais Sébastien Morgan pour son premier roman s'y attèle sans peur et il y réussit fort bien nous emportant dans une aventure échevelée.
Le pitch ? Yares, auxiliaire scythe de l'armée romaine impériale est chargé d'éliminer les chefs d'une tribu goth, un peu trop remuants au gout de l'Empereur. IL ne se doute certainement pas des catastrophes en chaîne que va déclencher sa réussite…
Comme on le voit l'intrigue est au départ assez simple mais l'auteur va y imbriquer de nombreux fils avec les manoeuvres des patriciens de la Rome Impériale, les voyages dans un surprenant Empire Romain et bien d'autres choses encore ;
C'est par petites touches que Sébastien Morgan nous fait comprendre que cet Empire Romain n'est pas tout à fait le même que le nôtre.
Au départ à part( ?) une sorciére tout paraît normal mais peu à peu on va comprendre que l'on est bien ailleurs et que le livre va nous emmener bien au-delà d'une confrontation romains-barbares dans le Bas Empire du 3me siècle…
Ce serait spoiler que de vous découvrir ce que trouverez mais disons par exemple que le magnifique griffon qui orne la couverture n'est qu'un avant gout du bestiaire que l'on trouvera tout au long du roman, premier épisode d'un cycle que nous promet Sébastien Morgan.
Le tour de force que réussit (pour ce premier livre) est que l'écrivain respecte la chronologie historique en y intégrant ses éléments déviants.
De ce point de vue c'est une réussite. La description des moeurs et des usages dans la Rome Impériale est étonnante de vie et de couleurs. On s'y croit tout à fait et l'on se surprend (Merci Wikipedia) à vérifier ce qui s'est passé en réalité. Voilà de quoi faires ses « humanités » -comme on disait il ya quelques temps de manière très agréable.
Si on ajoute que les autres décors que ce soit la vie dans un camp militaire, l'ambiance d'une forêt germanique sont elles aussi fort bien rendues, on aura compris que du coté de l'évasion on est assez bien servie.
Quand à la cascade de mépris de la société romaine entre riches et pauvres ou dans l'armée entre légionnaires et auxiliaires, l'auteur peut nous faire réfléchir sur la pérennité de certains préjugés.
La psychologie des personnages est très bien rendue. Yares, le héros est bief plus complexe que l'idée que l'on pourrait se faire du héros tout en muscles de fantasy type « je fonce, je me bats et je réfléchis après ». Il aime sa famille, pense à ses amis, ne manque pas d'humour et est pétri de scrupules
On trouvera d'autres personnages. Les Empereurs sont très réussis . Les historiens apprécieront le clin d'oeil au mystère qui entoure le véritable Philippe l'Arabe.
Les méchants sont une des perles du livre que ce soit la mystérieuse sorcière ou ses sbires qui nous offrent une scène d'accouchement particulièrement gore des plus évocatrices. le pire (ou le mieux est encore un effrayant patricien, dont on se demande ce qui le rend humain.
Tout cela pour vous dire que ce livre est un véritable turn-over que l'on ne peut lâcher qu'au dernier mot et dont on attendra impatiemment la suite.
En effet le sort de beaucoup de personnages restent en suspens et l'on à notamment hâte de savoir si l'histoire va suivre le même itinéraire que dans nôtre monde.
En résumé un roman passionnant à se procurer très vite.
On peut remercier l'auteur pour nous avoir permis de découvrir son univers en SP."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article