Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Sébastien Morgan

Dans l'univers de mes romans, le "Livre des Origines", le "Livre de la Révélation" et celui de la "Genèse Hyksos" font parties du vaste corpus religieux de ce peuple qui imposa un joug brutal et sanguinaire sur le Kimet de la XIIIe dynastie. De ces textes, à l'époque contemporaine, il ne reste que des fragments conservés précieusement à la bibliothèque de la Sainte Inquisition.  

Saklas fut le premier Dieu. Il ordonna l’Univers et sépara le Ciel et la Terre.

Il fit les Hyksos à son image et dit : « Cela est bien ! »

Les Hyksos étaient bons, forts et pieux. Saklas, le Tout-Puissant dit : « Cela est bien ! »

Pour récompenser ses fils, il leur prit les pupilles, les iris et tout ce qui fait la couleur des yeux et de la peau. Il dit : « Hyksos, tu es mon fils, tu es l’égal de ton égal, tu n’as pas besoin de te reconnaître de ton frère par la couleur de tes yeux ou de ta peau. Le blond de tes cheveux, le bleu de tes yeux et le blanc uniforme dont je te dote seront le signe de ta supériorité sur les autres peuples. »

Ainsi Saklas prit la couleur du corps des Hyksos. Le Grand Dieu, le Tout-Puissant dit : « De ta couleur, je crée un être », et l’humain fut. Le Début et la Fin dirent à l’homme : « Tu es né des couleurs de mon fils, à son service tu seras, son esclave tu seras, car tel est mon désir. »

Genèse hyksos, 1, 11

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article