Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Sébastien Morgan

Cette semaine, j'ai le plaisir d'accueillir Ina Auderieth sur mon blog pour une interview exclusive. Ina est une artiste talentueuse qui travaille, entre autres, sur un magnifique tarot.

Quel est ton parcours artistique ?

Je n'en ai presque pas. Je suis allée dans une école d'art pendant un an seulement. J'ai commencé à dessiner l'art symbolique et le tarot principalement parce que j'ai ressenti la nécessité d'avoir un moyen créatif pour exprimer mes recherches spirituelles, et non parce que je pensais alors que je "dessinais très bien".

Quelles sont les techniques artistiques que tu utilises

Toutes les pièces sont dessinées à la main. Je travaille environ 20 à 50 heures sur un dessin, c'est pourquoi il me faut 1 à 2 mois par image. J'utilise des Staedtler et des Copic Pigment Liner de 0,03 à 0,8 mm. Pour les couleurs, j'utilise surtout des stylos Stabilo.

Je travaille aussi souvent avec des feuilles d'or et d'argent. Comme il n'existe malheureusement pas de méthode d'extraction durable pour les feuilles d'or, je n'utilise plus que mes stocks restants. La texture dorée est maintenant insérée dans les œuvres plus récentes dans le retravail. Dans le retravail, les tons dorés sont insérés pour la version imprimée.

J'ai l'impression que la magie est un thème sous-jacent dans ton travail, quelle place occupe la magie dans ton travail, dans ta vie, dans ton inspiration ?

Elle avait plus de place que le dessin lui-même en fait, du moins au début. J'ai commencé à dessiner en même temps que j'ai découvert les enseignements occultes. Je voulais vraiment apprendre et j'ai décidé que la meilleure façon de le faire était d'accompagner les étapes du chemin spirituel d'une manière créative pour exprimer mes expériences, mes pensées et mes visions. L'alchimie, les enseignements hermétiques et gnostiques sont très importants pour moi, ce sont mes piliers sur ce voyage souvent nébuleux. Jusqu'à ce jour, je n'utilise que très rarement la magie cérémonielle classique. L'occultisme n'a jamais été fait pour moi, en tout cas pas dans l'optique d'invoquer des entités. Il s'agit plutôt de trouver un chemin vers l'intérieur, d'apprendre à mieux se connaître et de découvrir les couches cachées des mondes à l'intérieur et à l'extérieur de nous. La matière s'exprime en symboles et il existe des lois universelles fixes, des étapes définies et un code symbolique général que nous expérimentons tous dans un contexte similaire. Cela permet de parler de l'initiation, de l'éveil et du gnosticisme d'une manière artistique.

Comment as-tu rencontré le Tarot ?

Le Tarot qui m'a fait une première forte impression est le Tarot Thot de Lady Frieda Harris, conçu par Aleister Crowley. Ma famille l'avait à la maison et, en tant qu'enfant, il me parlait déjà à un niveau très profond. C'est la carte du Hiérophante et de la Grande Prêtresse qui m'ont le plus marqué à l'époque. Lorsque j'ai commencé à dessiner, environ 20 ans plus tard, je ne pensais pas être capable de dessiner moi-même ce riche symbolisme. Mais avec le temps, j'ai plongé de plus en plus profondément en lui et maintenant je ne peux même pas penser à une vie sans ces symboles.

Tu travailles essentiellement avec le Tarot, qu'est-ce que le Tarot pour toi ? Est-ce seulement un outil de divination ou le Tarot nous parle-t-il d'autre chose ?

Je suis l'une des rares personnes à ne pas utiliser le Tarot comme un outil de divination - je veux dire, je le fais rarement. Je ne suis pas nécessairement d'avis que l'univers en général parle à travers le Tarot. L'univers est composé d'un nombre incalculable de courants, d'entités et d'influences différentes et, selon mon expérience, s'adresser à "lui" de manière non ciblée ne produira que chaos et coïncidences. Je pense que si l'on s'en sert comme outil de divination, il est nécessaire de se protéger des influences extérieures ou de se concentrer sur l'une d'entre elles dans un but précis. Si on est correctement protégé, le Tarot peut être un traducteur du moi supérieur/intérieur ou du subconscient, ce qui est plus précieux que de parler à des forces extérieures. Le monde métaphysique nous parle en symboles. Ces symboles sont comme le code dans lequel la matière et les autres énergies sont écrites. Donc si la traduction fonctionne, il devrait être possible de mieux comprendre les différents courants qui nous influencent et même le but de l'existence. Je dirais donc qu'il s'agit plutôt d'un outil de communication. Connaître l'avenir a peu de valeur pour moi personnellement, mais mieux se connaître soi-même est le but ultime.

Y a-t-il une ligne rouge dans ton travail, un thème ou un paradigme général que tu exprimes de manière sous-jacente dans toutes tes œuvres ?

La ligne rouge serait que mon objectif est d'inclure (et d'expérimenter) tous les symboles, courants et influences qui existent dans mon travail. Tous ces différents aspects devraient s'aligner et former une œuvre homogène - c'est pourquoi je l'appelle le Tarot de la "conjonction". Il doit être une représentation véridique et neutre du multivers dans son ensemble. Il doit être honnête, sans cacher, embellir ou vénérer un seul courant. Je veux qu'il soit autant positif que négatif comme l'est l'ensemble. De plus, il y a de nombreux messages gnostiques cachés dans les dessins. Ainsi, dans une interprétation neutre du Tarot, il y a toujours une couche plus profonde qui peut être découverte et expérimentée. Dans le meilleur des cas, mon jeu devrait représenter une variété de passerelles, une jetée de traditions mais aussi une fontaine de créativité. J'espère que j'y parviendrai du mieux que je peux, mais la perfection n'existe pas et l'évolution continue. Je suis donc certain que dans quelques années, je serai d'un avis différent sur certains symboles que j'utilise maintenant d'une certaine manière. L'apprentissage ne s'arrête jamais.

Le quatre de bâtons est également riche de symbolisme, pourrais-tu le développer ?

Trente-trois petits cercles sont entourés de sept plus grands cercles. Une spirale vers le haut les relie tous les deux de manière fluide. Dans la partie supérieure, la roue des quatre bâtons émerge à l'intérieur d'un triangle. Au-dessus du triangle, un labyrinthe entoure la zone supérieure.Les grands cercles représentent les sept chakras de la colonne vertébrale, qui est constituée de 33 vertèbres (les petits cercles). Les spirales qui errent autour et à l'intérieur d'eux sont analogues à la kundalini et aux courants des nadis - Ida (à gauche), Pingala (à droite) et Sushumna (au milieu). Ce pilier dans lequel flotte l'énergie est entouré de motifs aléatoires. Ces motifs ne sont pas aléatoires au sens de forces chaotiques, mais ils sont plutôt chargés d'énergie potentielle et constructive. L'objectif est de rappeler ces forces à l'ordre et de les équilibrer de manière productive. Ce processus est lent et régulier et conduit au développement de l'esprit, du corps et de l'âme. Il est représenté par le triangle dans la zone supérieure.

Le symbole de l'échelle de Jacob dans la mystique occidentale est analogue à cet enseignement. La mission que cette carte nous révèle, est de commencer à poser des racines saines et en même temps de couper celles qui pourrissent. Cette coupe n'est ni brutale ni énergique mais plutôt un rejet des forces que l'on ne peut pas encore contrôler ou ordonner. Il s'agit de les laisser à nouveau libres dans le chaos constructif, pour qu'elles se réveillent à nouveau un jour, lorsque le moment sera venu d'"être ensemble" à nouveau. Une fois que l'on est libre, l'ascension vers l'équilibre et l'ordre peut commencer. Cet ordre est une synthèse de tout ce qui se produit naturellement - il n'est jamais forcé et n'implique que le soi et jamais les autres. On ne peut pas ordonner ou contrôler un autre être, mais la volonté de le faire révélerait l'aspect négatif de cette carte. Cette tentative n'impliquerait pas l'intention d'établir un pouvoir sur les autres, mais plutôt l'intention d'aider, là où aucune aide n'est requise ni nécessaire. Il est parfois difficile de prendre du recul et de laisser les gens être, tels qu'ils sont, mais cela est nécessaire pour leur propre développement.

Il y a un danger de regarder de haut ceux qui ne sont pas encore là ou de s'élever au-dessus des autres. Il peut s'agir d'une période de prospérité mais aussi de séparation, alors assurez-vous de garder votre connexion au monde lorsque vous atteignez ce point. Cette carte est le symbole de l'harmonie intérieure et de la paix entre les forces intérieures qui se nourrissent les unes des autres. La transition vers cette étape de la vie peut fièrement être considérée comme une étape importante, mais pas comme le but ultime.

Le retour à la maison ou le retour à soi est sacré, car il s'agit d'un respect sain de l'intérieur. Il est maintenant temps de prendre du recul et de regarder ce que l'on a accompli, à l'intérieur et à l'extérieur. On a atteint la clairière, où il est bon de se reposer et de respirer profondément avant de poursuivre sa route. La prochaine étape ne sera que le début d'un nouveau voyage, symbolisé par le labyrinthe et les deux cercles, qui représentent les nouveaux choix à faire au cours de l'errance.

Comment développes-tu l'interprétation des cartes du Tarot. Te bases-tu sur d'autres travaux ou sur tes propres méditations ?

Au début, je lisais beaucoup et je prenais note de ce que je sentais en moi. Avec le temps, lorsque j'ai commencé à pratiquer, à méditer et à aiguiser ma capacité à avoir des visions, j'ai de plus en plus préféré m'inspirer de ce que je voyais et ressentais plutôt que de baser mon travail sur les expressions artistiques des autres. La plupart du temps, c'est vraiment magique lorsque je découvre que d'autres artistes ont eu des visions similaires sur le même symbolisme. Aujourd'hui, je ne lis absolument rien sur une carte et je commence à dessiner. Puis je compare les différentes interprétations. Très souvent, cela correspond exactement et quand ce n'est pas le cas, il y a toujours une signification plus profonde dans cette différence. Mon esprit utilise toujours les différentes interprétations du Tarot de Thot, et les références cabalistiques, il y a donc un modèle fixe qui implique les éléments, les planètes, le zodiaque, les émanations et les chemins de l'Arbre Séphirotique. Il ne s'agit pas seulement de créativité, mais aussi de tradition, sinon ce ne serait pas du tarot. C'est pourquoi je dessine de temps en temps mes propres pièces symboliques pour ne pas me sentir trop limité.

Ton œuvre "The arbitrator" est riche en symbolisme, peux-tu nous en parler ?

L'idée de base était de représenter Ialdabaoth, le grand architecte ou le maître des marionnettes. La dualité est représentée par les différentes forces en compétition à droite et à gauche. Le jeu d'échecs dans la partie inférieure représente le monde ou le terrain de jeu dans lequel nous sommes piégés mais aussi abrités. Cependant, comme les champignons physiques peuvent briser le béton, ce jeu symbolique brise la réalité et la matière. L'idée est qu'avec chaque illusion vient une clé pour se libérer.

Même si l'on pense qu'il n'y a que la dualité et qu'elle est toute-puissante, sainte et la seule loi qui existe. Il y a plus qu'un bon et un mauvais choix, il y a quelque chose de caché entre les deux, un chemin vers la profondeur d'un troisième et vaste royaume qui n'est ni 0 ni 1, ni bon ni mauvais, ni passé ni futur, mais quelque chose d'entièrement différent. Chaque choix entre l'un ou l'autre divise et nous rend esclaves du monde physique dans lequel nous vivons inconsciemment. Découvrir la profondeur cachée d'un royaume multidimensionnel intérieur donne la liberté de trouver l'équilibre ainsi qu'un mode de vie plus utile. Il n'est pas nécessaire de se libérer complètement, mais il est recommandé de regarder de plus près cette vérité universelle, chacun à sa manière. Il n'y a pas seulement la surface de l'océan sur laquelle nous pouvons nager dans un sens ou dans l'autre, mais une profondeur que l'on ne peut découvrir qu'en y plongeant.

Mais n'oubliez pas qu'avec la liberté vient la responsabilité. Souvent, on découvre que l'illusion est plus belle qu'une vérité abstraite plus élevée. Avec l'évasion vient le prix à payer, qui est que ce qui a été vu ne pourra jamais être revu.

Mon Ialdabaoth n'est donc pas aussi inconditionnellement mauvais que les gnostiques le décrivent, mais il peut aussi être considéré comme le gardien d'une illusion glorieuse, pleine de merveilles colorées. Le voile est là pour une raison et on ne devrait le traverser que si la conscience de ce choix est forte et que le voyage est bien réfléchi.

Sur quel réseau peut-on te suivre ?

mon site web Conjonction Tarot, où vous pouvez lire toutes mes interprétations et suivre ma progression :

https://conjunction-tarot.com

ma boutique en ligne :

https://inurath.com

Je suis heureux de toute sorte de discussions sur ces plateformes :

https://instagram.com/Ina_Auderieth

https://instagram.com/conjunction.tarot

Rien ne me ferait plus plaisir que d'inspirer les lecteurs à faire un travail créatif par eux-mêmes, à développer une vision du monde individuelle et à créer un grand opus unique !

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article